Ce que je fais, ce que je ne fais pas

  • Je vous écoute. Je vous aide, si nécessaire, à structurer votre pensée, à fouiller votre mémoire. Je n'ai pas à émettre un avis sur ce que vous me direz de vous. Ma posture est celle du non-jugement.
  • Vous avez également une garantie de confidentialité absolue. Votre histoire vous appartient. Pas à moi. Aucun de vos propos ne figurera ailleurs que dans votre récit: c'est un engagement total et inconditionnel de ma part.
  • Après mon travail de rédaction, ce récit devient le vôtre à part entière. C'est vous qui le signez, si vous le souhaitez. Vous détenez votre histoire et vous la partagez avec qui vous désirez.
  • Je ne suis pas un écrivain public au sens où on l'entend en général en Belgique. Je travaille à mon compte, pas pour une association ou un organisme social. Je ne rédige donc pas de courriers ni de rapports aux administrations, aux organismes de logements, de distribution d'eau ou d'énergie, etc.
  • Le fait de raconter des épisodes de sa vie peut entraîner des moments délicieux voire de franches rigolades. Mais l'évocation de certains souvenirs - un décès, une disparition, un deuil de toute nature - peut aussi faire surgir des émotions difficiles. En aucun cas, je ne force la parole. Je l'accompagne. Si elle reste bloquée dans la gorge, je respecte votre silence et, ensemble, nous pouvons dire "stop" à l'entretien à tout moment. Il faut garder à l'esprit que c'est vous qui fabriquez votre propre récit. C'est donc vous qui sélectionnez, avec mon aide, ce qui vous apparaît utile - ou non - à relater.
  • Mon travail s'arrête lorsque vous avez en main votre récit de vie totalement parachevé sous la forme A4. Mais je ne vous laisse pas en plan si vous souhaitez lui donner une forme attractive et y glisser des illustrations ou des photos. Je peux vous conseiller des personnes de confiance (éditeurs, relieurs...) qui prendront en charge la finalisation souhaitée et en faire un bel objet, éventuellement illustré. Un cadeau idéal.
  • Je me refuse à écrire des propos de type ouvertement calomnieux, injurieux, diffamatoire ou contraire aux législations en vigueur.
  • Je ne réalise pas de travaux scolaires ou universitaires de type mémoire ou thèse doctorale.
  • Je ne relis pas les scénarios de pièces de théâtre, ni les fictions (sauf pour des avis et conseils relatifs à l'écriture)

"Écrire, c'est transformer à l'aide de la grammaire un chagrin en bonheur"

Jean d'Ormesson